Un chantier important pour la ville de Namur a débuté en décembre 2022: la démolition de l’ancienne banque BNP Paribas Fortis dans la rue des Carmes.

Habituées aux projets de déconstruction de grande ampleur, nos équipes ont relevé ce défi de taille. Pour Nonet, il s'agissait à l'époque d'un des plus gros chantiers de démolition réalisé en centre urbain.

Démolition au centre de Namur: gérer la circulation

Travailler en pleine ville, dans des petites rues, demande une grande organisation. Par exemple, notre équipe a réfléchi à l’avance à la façon d’évacuer les déchets. Des gravats ont ainsi été utilisés pour remplir les anciennes caves des immeubles. La circulation a aussi une préoccupation majeure. D’ailleurs, nous avons adapté notre logistique au lancement d’un autre grand chantier Nonet: celui du boulevard Mélot.
 

Nonet_demolition_Namur_carmes_banque_fortis_1640191_1.jpg

Déconstruire en toute sécurité

Le chantier s'est déroulé en plusieurs étapes. Les bâtiments ont d’abord été vidés. "Ensuite, nous avons commencé par le centre de la banque en poursuivant par le bâtiment au niveau de la rue des Carmes. Pour finir, nous réaliserons la démolition du bâtiment situé face à la rue Godefroid", explique le conducteur du chantier.

Dans chacune de ces phases, assurer la sécurité des riverains et des maisons voisines a été primordial. Comment? En réalisant une déconstruction chirurgicale.

Nonet_demolition_Namur_carmes_banque_fortis_10777.jpg

Un défi technique

Nos équipes ont fait face à une difficulté technique. "L’un des immeubles mitoyens a été construit avec un simple mur mitoyen. Le mur appartenait donc à deux bâtiments", indique le directeur de notre pôle démolition. 

Nos spécialistes ont fait parler leur savoir-faire pour analyser la façon dont les bâtiments ont été construits et trouver une solution. "Nous devions solliciter ce mur et donc le stabiliser via un épinglage afin que le voisin n’ait pas de fissure ou de dégâts à son mur", précise notre directeur de pôle. Nos collègues ont aussi démoli certaines parties à la main pour réduire les risques.

Un projet immobilier après la démolition

Les bâtiments, à l’abandon depuis des années, vont céder leur place à un vaste projet immobilier: 70 appartements, 400 m² de zones commerciales et 80 m² de locaux pour professions libérales, un espace sportif, un parking de 70 places ainsi qu’un parc public.

Voici les photos partagées par les bureaux d'architectes Buro 5 et UAU Collectiv et le Groupe Diversis.